“Datejade”, le Netflix pour les films libres de droits : la fausse bonne idée ?

8 March 2019
“Datejade”, le Netflix pour les films libres de droits : la fausse bonne idée ?

Ça partait d'une bonne intention, mais ça ressemble plutôt à une coquille vide. Annoncé par son créateur il y a trois ans sur Reddit, le site Datejade, qui se présente comme une alternative gratuite à Netflix, a finalement vu le jour sur les internets. Le concept, présenté par nos confrères du Bonbon comme "la petite pépite du jour qui va sauver ton week-end", est assez simple : proposer un catalogue de films libres de droits en épousant l'esthétique et la navigation de la célèbre plateforme californienne. Ainsi, dans un mélange d'anglais et de scandinave (!), plusieurs catégories (horreur, drame, comédie, etc.) renvoient vers un ensemble de vignettes comme autant d'oeuvres prétendument du domaine public :

Plutôt intriguant dans un premier temps, le site montre assez vite ses faiblesses. D'abord – jeunesse oblige – le catalogue est famélique : une quinzaine de contenus tout au plus. Faute de serveurs ensuite, l'architecture n'est en fait qu'un agglomérat de vidéos Youtube embedded (intégrées) et glanées au petit bonheur la chance chez le célèbre hébergeur. Il est ainsi impossible de s'assurer du caractère légal des oeuvres proposées et le risque est permanent de voir les vidéos supprimées par l'uploadeur ou la firme américaine elle-même. Ainsi, lorsque nous avons voulu regarder Suddenly (“Je dois tuer” en VF) avec Frank Sinatra, un joli message d'erreur nous a cueillis : 

Le soin apporté à la sélection est par ailleurs pour le moins problématique : certaines oeuvres sont sous-titrées en espagnol, d'autres en anglais, sans qu'on puisse y apporter le moindre changement. Il existe déjà de nombreuses plateformes légales qui référencent et proposent au visionnage les nombreux joyaux du patrimoine, de façon presque exhaustive. Citons seulement (car c'est suffisant) The Internet Archive qui héberge à lui seul, entre autres, plus de 22000 oeuvres libres de droits. Non pas qu'un petit lifting façon Netflix lui serait néfaste, mais au moins pouvons-nous y voir des films. 

4 commentaires
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - vk-dev-front-upgrade-02 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -