T Télérama aime un peu
Satisfaction communauté 63%
Le Daim Bande-annonce

Le Daim

(2019)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 63%
  • 369 notes
  • 82 veulent le voir

Micro-critique star (NTosic) :
NTosic
(à propos de Le Daim)
Sa note :
Le Daim “ Un barbu obsessionnel, à la pensée singulière, réalise des films bizarres pour un public confidentiel. Je parle de Dupieux bien sûr. ” — NTosic 23 June 2019
Commenter
  • cath44
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Du non-sens à l’absurde, Dupieux détourne le réel et peaufine une mise en abyme de malade. Folie fétichiste pour un Dujardin envoûté. ” — cath44 23 June 2019
    6 commentaires
  • NTosic
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Un barbu obsessionnel, à la pensée singulière, réalise des films bizarres pour un public confidentiel. Je parle de Dupieux bien sûr. ” — NTosic 23 June 2019
    Commenter
  • jenanaipa
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Dujardaim. ” — jenanaipa 20 June 2019
    5 commentaires
  • Fildevo
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Toujours aussi délirant mais encore plus stylé, Dupieux emmène Dujardin et Haenel jusqu’aux franges de sa folie. Complètement blousé ! ” — Fildevo 20 June 2019
    Commenter
  • blacktide
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Se monter une fiction bien cintrée & l'enfiler pour l'audace de son style. Malade Manteau ou quand l'inattendu affûte sa folle jubilation. ” — blacktide 5 July 2019
    Commenter
  • sudroxaz
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ De la contingence d'une retraite à la montagne. Un microcosme boisé et velouté. Psychose à l'hôtel, solitude du studio. Le Veston ensorcelé. ” — sudroxaz 20 June 2019
    4 commentaires
  • lekid
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Et si ce blouson n'existait pas, comment Georges réinventerait-il sa vie ? D'un caméscope à un ventilateur, l'itinéraire d'un enfant paumé. ” — lekid 1 July 2019
    Commenter
  • Thomas44
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Jean Dujardaim fusionne divinement avec ce personnage habillé d'une folle frénésie. La douceur brute d'Adèle Haenel complète ce beau délire. ” — Thomas44 7 June 2019
    1 commentaire
  • K_Sania
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ À partir d'un rien, d'un tout petit grain, Quentin emballe cette mécanique du dérèglement qui semble s'imposer à lui. Dupieux total look. ” — K_Sania 12 November 2019
    Commenter
  • RemyEnImages
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ De l’échec ardent à la folie douce. La solitude dans le trou du cul du monde, et une camisole folledaimgue pour s’en échapper. ” — RemyEnImages 24 June 2019
    Commenter
  • LaKinopitheque
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ A jamais sur cassette, le daim plutôt que l’Éden. ” — LaKinopitheque 23 July 2019
    3 commentaires
    • sadoldpunk
      commentaire modéré Je crois que je ne serai jamais dingue de Dupieux. Il a de bonnes idées - même si ses influences sont parfois très visibles - et un certain talent visuel, mais je le trouve suffisant et, ici, particulièrement paresseux: aucun développement du sujet au-delà de l'analogie ultra lisible entre le cinéaste et son personnage. "Vous pensez qu'il parle de quoi, mon film? Eh ben, il parle de cinéma, quoi, on va pas se prendre la tête non plus." Okay, Quentin, super. Heureusement que les acteurs sont bons.
      23 July 2019 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré Peut-être que je me contente ici de la forme, c'est sûr, mais j'aime bien cette forme, pas toujours des plus rigoureuses (des longueurs) mais plutôt singulière.
      23 July 2019 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré Pour ce qui est des acteurs, c'est un plaisir en effet (Haenel décidément extra). Son cinéma et le plaisir pris avec (en tout cas c'est vrai avec les films que je connais) reposent beaucoup sur ses acteurs.
      23 July 2019 Voir la discussion...
  • TJ_McFly
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Œuvre au décalage ludique, Le Daim laisse assez de place à l'évasion pour stimuler. Loin du prêt-à-porter, Dupieux crée une pièce unique. ” — TJ_McFly 22 August 2019
    Commenter
  • Lemmy
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Dans cette joyeuse absurdité, Le Daim parle du cinéma français, de Narcisse, de pouvoir et manipulation.. C'est subtil mais aussi politique. ” — Lemmy 6 November 2019
    1 commentaire
    • Lemmy
      commentaire modéré J'ai vu le film juste après le témoignage d'Adèle sur médiapart. Ce qui a pu influencer ma vision du film, mais pas à tort.
      6 November 2019 Voir la discussion...
  • J-L.L
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ 10 mois après 1 nuit au Poste, Dupieux nous fait le coup du Daim : Don de la Farce. Cantona est terrible et Haenel au diapason. Yes Génial ! ” — J-L.L 23 June 2019
    9 commentaires
    • J-L.L
      commentaire modéré http://www.allocine....952334/movie/261030/
      24 June 2019 Voir la discussion...
    • J-L.L
      commentaire modéré AlloCiné Le Daim - Critique de traversay1
      4**** - Très Bien :
      Ah, elle est étonnante, cette adaptation de Georges Dandaim ! Comment ? Le film de Dupieux n'a rien à voir avec Molière, même si son personnage principal, obsédé par un certain type de cuir, se prénomme Georges ? Ne blousons plus et reprenons : Le daim est un film de Quentin Dupieux et son délire ne doit rien à personne, si ce n'est à son fol auteur, qui fait du bien à un cinéma français tellement compassé. Dans la catégorie absurde, le cinéaste est une sorte de maître dans le sens où ses longs-métrages (plutôt courts en général) possèdent une logique qui leur est propre, donc irréfutable et imprévisible, avec une thématique obsessionnelle et immuable, tout au long de chaque opus. Le curseur est poussé loin dans Le daim, dans une espèce de réalisme névrosé qui enregistre la pesante solitude du monde moderne et la démence qui en découle. L'humour noir est bien présent, comme d'habitude, mais il et très inconfortable, vu le nihilisme ambiant. Quand le rire intervient, il est plutôt jaune (ou marron), de la couleur du blouson en daim. Dans cet univers désolé et pyrénéen, Jean Dujardin, qui est de la plupart des scènes, impressionne par sa capacité à rendre crédible et même palpable la tragédie de cet homme ridicule. Adèle Haenel l'accompagne en harmonie, avec un talent égal, sur les rives d'une loufoquerie drôlement angoissante, en fin de compte. Mon Dieu, c'est terrible de penser que l'homme est un daim pour l'homme !
      24 June 2019 Voir la discussion...
    • Soldatblague
      commentaire modéré Toujours cette même confusion entre "absurde" et "n'importe quoi" (bien que s'agissant du Daim, "vide" soit plus juste), trouble partagé par ces cinéphiles en quête éperdue de renouveau : on leur vend des vessies pour des lanternes qu'ils transforment eux-mêmes en lanternes par une extrapolation sans borne.
      24 June 2019 Voir la discussion...
  • Flol
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Un pitch de malade parfaitement condensé en 1h17 qui filent à la vitesse de la lumière, avec un Dujardin fantastique. 100% daim(gue). ” — Flol 20 June 2019
    Commenter
  • _Steve_
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Dupieux poursuit ses aventures en Absurdie, cette fois avec un projet frappadaimgue, composé à merveille de Dujardin, son blouson et Haenel. ” — _Steve_ 19 June 2019
    Commenter
  • Polo42
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Où la société devient absurdie, laissant les êtres en recherche désespérée de re-sacrilisation vaine, à travers l’apparat. Monde de malade. ” — Polo42 26 June 2019
    Commenter
  • Jylm33
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Dupieux se borne cette fois à un brouillon trop court et si long, mi réussi mi raté, drôle mais pathétique, original mais attendu. Inabouti! ” — Jylm33 24 July 2019
    Commenter
  • CinemAtrium
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Red Is Daimd. ” — CinemAtrium 20 June 2019
    Commenter
  • Joe_Shelby
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Avec DéDaim, le misanthrope Dupieux met une veste à la solitaire rationalité du fond mettant en abyme la forme absurde de son petit cinéma. ” — Joe_Shelby il y a 10 jours
    Commenter
  • Cladthom
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Un dupieux étonnamment "normal", qui scrute le mal-être et la solitude mais pas assez pour devenir vertigineux. Je préfère Calvaire. ” — Cladthom 24 June 2019
    2 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré J'aime bien ces films qui plongent dans la France profonde pour aller saisir l'isolement qui mène à la folie.
      Calvaire même si il est plus typé horreur avait bien compris ce "mal" qui ronge ces individus.
      A vrai dire la meilleure idée du film est une scène presque anodine où Georges donne la bague à la personne de l'hôtel parce qu'il a pas d'argent. La personne l'essaye et la met au doigt, on rigole un peu car malgré tout on sent bien lui aussi qu'il est seul. On insiste pas vraiment dessus. Puis ensuite on apprend qu'il s'est suicidé avec la bague au doigt.
      C'est assez malin, la ligne entre tragédie et comédie potache marche bien chez dupieux toujours avec cet aspect "quotidien" qui le caractérise. Pas besoin de trop en rajouter, les situations se suffisent toutes seules.
      Mais il aurait pu aller un peu plus loin pour plonger au coeur de la tête de Dujardin, on reste un peu trop à l'extérieur.
      Son meilleur restera à mon sens "Réalité" qui lui par contre a ce goût du vertige dans la mise en abyme en allant au bout du concept.
      24 June 2019 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré Dans un autre genre sur le malaise dans la France des marges rurales, fausse comédie et film doté d'une véritable angoisse lynchéenne, ta remarque me remet à l'esprit Poupoupidou.
      23 July 2019 Voir la discussion...
  • Piwi
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Dujardin, parfait dans le rôle de cet être souffrant de profonde solitude, porte cette comédie dramatique (zinzin & ambiguë) sur ses épaules ” — Piwi 9 June 2019
    Commenter
  • MaximeDurand
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Un daim hilarant, savoureux et surprenant. Tout ce qui fait le charme du cinema de Dupieux en somme ” — MaximeDurand 24 May 2019
    Commenter
  • Sanium
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Confirmation que Dupieux ne semble plus se préoccuper de grand chose, si ce n'est de son ego. Limite antipathique, Le Daim est 100% vain. ” — Sanium 20 June 2019
    2 commentaires
    • tarteman
      commentaire modéré C'est sûr qu'il a de l'ego... Mais je trouve que Au Poste était juste brillant...c'est encore plus surréaliste qu'au poste ?
      20 June 2019 Voir la discussion...
    • zilog
      commentaire modéré On a eu droit à l'épopée d'un pneu, puis celle d'un blouson, la prochaine étape ce sera la crise existentialiste d'un étron de labrador et là on aura atteint la quintessence , l'aboutissement du talent de Dupieux....
      21 June 2019 Voir la discussion...
  • jonathanpichot
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Dupieux enfile sa plus belle tenue. Totalement fou et jouissif, rarement vue tant de classe. Voilà un film qui n'a rien de synthétique. ” — jonathanpichot 15 May 2019
    Commenter
  • ginlange
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Dupieux se réinvente dans giallo doux et montagneux, mise en abyme d'un cinéma qui se laisse guider par le hasard, l'envie. Film de malade. ” — ginlange 27 June 2019
    Commenter
  • Vance
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Errance schizophrène d'un solitaire s'accrochant à un costume, masque, armure et peau de chagrin tout à la fois. Déroutant. ” — Vance 28 October 2019
    1 commentaire
    • Vance
      commentaire modéré 2019 Movie Challenge,, rubrique n° 26 : un film que j’ai aimé contre toute attente
      28 October 2019 Voir la discussion...
  • fabior.denullepart
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Son style de malade, emprunté et de mauvais gout, ne le mettra nullement à l'abri d'une prune. George chasseur est devenu gibier. ” — fabior.denullepart 7 August 2019
    Commenter
  • Zepequeno
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ À travers la figure de Georges, son alter ego, Dupieux se rapproche plus que jamais de la fine limite qui sépare le génie de l'escroquerie. ” — Zepequeno 21 June 2019
    Commenter
  • Poete
    (à propos de Le Daim)
    Sa note :
    Le Daim “ Quentin, 45 ans, et sa caméra ont un projet et ça leur donne un style de malade. ” — Poete 19 June 2019
    Commenter
Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - vk-dev-front-upgrade-01 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -